Sud-Kivu: l’UNMAS a détruit plus de 5000 engins explosifs en 11 mois

Des explosifs dans un dépôt d’armes à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le service de la lutte anti-mines des Nations unies (UNMAS) a détruit plus de 5000 engins explosifs de guerre, en onze mois, au Sud-Kivu. Le responsable provincial de ce service, Elie Kambale a dressé ce bilan en marge de la journée anti-mines, célébrée le 4 avril de chaque année.

«Le bilan des activités de déminage est positif car au cours de nos activités, nous sommes arrivés  à dépolluer ou à détruire plus de 5 000 engins explosifs de guerre depuis mai 2015 à ce jour », a-t-indiqué.

Il a indiqué que quatre enfants ont été blessés, il y a deux mois, des restes explosifs de guerre dans la commune de Kadutu, à Bukavu, chef-lieu de la province.

Selon Elie Kambale, des enfants touchés sont admis aux soins dans un centre hospitalier de la place.

L’ensemble de la province compte dix cas de personnes blessées, après l’explosif des engins de guerre.

Le responsable de l’UNMASS au Sud-Kivu a cité le territoire de Fizi comme la zone la plus affectée du Sud-Kivu, suivie d’Uvira, Shabunda, Kalehe et Kabare.

Le coordonnateur régional  de l’UNMASS/RDC avait indiqué que sa structure avait déminé environ 330 000 mètres carrés de terrain situés à côté d’habitations ou de terrains cultivables à travers le pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner