Campagne de réparation des fistules à Kinshasa, Lubumbashi et Goma

Entrée principale de l'Hôpital général de Kinshasa.

Le ministère de la Santé publique et le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) ont lancé du 26 mars au 15 avril une campagne de réparation des fistules obstétricales dans les villes de Kinshasa, Lubumbashi et Goma. En RDC, environ quarante mille femmes souffrent de cette maladie mais la plupart se cachent à cause des pesanteurs traditionnelles.

Ancien doyen de la faculté de médecine à l’Unikin et chef de service Urologie aux cliniques universitaires de Kinshasa, le professeur Punga encourage ces femmes à se faire voir pour subir le traitement.

«La maladie ne peut pas être une maladie honteuse. Nous savons que, dans notre culture, tout ce qui touche aux organes génitaux est frappé par la loi du tabou. Je voudrais les inviter à venir lorsqu’il y a une campagne de traitement, une solution va leur être proposée», a-t-déclaré, insistant sur la gratuité du traitement qui est pris en charge par l’Etat et ses partenaires, dont l’UNFPA.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner