Ituri: vive tension entre Hema et Lendu après l’enlèvement d’un notable par les FRPI

Ituri, en province orientale, marqué en rouge sur la carte.

Une vive tension est observée, depuis environ un mois, entre les communautés Hema et Lendu, dans le territoire d’Irumu (Ituri). Elle est due à l’enlèvement du notable Hema, Germain Ruhemera, survenu le 13 mars dernier au village de Kaitango, par des présumés miliciens de la FRPI (Force de résistance patriotique de l’Ituri).

Les ressortissants de la communauté Hema accusent également les Lendu de saisir régulièrement leurs vaches en complicité avec les miliciens de la FRPI. Le dernier cas remonte à samedi dernier.

Un chef local Lendu, accompagné des militaires, avait saisi environ 390 vaches de Hema.

Plus de 80 ressortissants Hema se sont rendus chez leurs voisins Lendu pour réclamer leurs bêtes.

Apres une forte pression, ils n’ont réussi à récupérer qu’une partie de vaches.

Cette crise ethnique a poussé les Lendu à cesser de fréquenter le marché de bétails de Boga et ils ont tous vidé le lieu pour retourner dans leur village d’origine à  Bukiringi, par peur des représailles des Hema.

Les FARDC déployées dans la zone se sont impliqués en vain pour décrisper la tension.

Les appels de chefs coutumiers de deux communautés  à la cohabitation pacifique n’ont pas également produit des résultats escomptés.

A (re) Lire: Ituri: un prêt sollicité par le commissaire spécial fait polémique

Pour sa part, le gouverneur de l’Ituri, Jefferson Abdallah Penembaka appelle les Hema et Lendu à comprendre que l’Ituri n’a plus besoin de conflit inter-ethnique mais plutôt de son développement.

Il les appelle au dialogue, comme seul moyen à régler leurs différends.

En janvier dernier, Abdallah Pene Mbaka avait sollicité un prêt de 45 millions de dollars américains auprès du gouvernement central pour prévenir le conflit entre les communautés.

Le commissaire spécial de l’Ituri avait expliqué que cet argent devrait lui permettre notamment d’aménager des pâturages collectifs dans chaque chefferie de la province, d’aménager des foyers agricoles afin d'éviter des contacts entre agriculteurs et éleveurs.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner