Nord-Kivu : deux milices accusées d'exactions à Kalembe

Un garçon traverse le pont principal de Pinga, un village situé à environ 200 km au nord-ouest de Goma. 13 septembre 2013. Ph. Sylvain Liechti.

Les Maï-Maï Pareco et les miliciens Nyatura commettent plusieurs exactions sur les habitants de la localité de Kalembe, dans le groupement Kisimba en secteur de Wanyanga (Nord-Kivu), a accusé le chef de groupement, Mwami Kabaki, dans une déclaration faite à Radio Okapi.

Selon lui, ces Maï-Maï Pareco et les Nyatura font payer aux populations des taxes allant de 5 à 20 dollars américains, avant d’accéder dans leurs champs

Les habitants de la localité de Kalembe se disent être pris en otage par cette coalition depuis le début du mois de mars dernier.

Face à cette situation, le chef de groupement Kisimba plaide pour l’augmentation des effectifs des Forces armées de la RDC dans cette zone.

Il demande également à la Monusco d’installer une base mobile pour sécuriser le tronçon Kalembe-Pinga où sont signalés quotidiennement les cas de pillages systématiques.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner