L’UNAFEC dénonce les attaques contre ses sièges à Kinshasa et Lubumbashi

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'union national des fédéralistes du Congo (Unafec). Radio okapi. Ph. Colin Djuma-Musompo.

Le vice-président de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (UNAFEC), Bertin Kanunu, a dénoncé mercredi 20 avril à Kinshasa les attaques perpétrées contre les sièges du parti à Kinshasa et à Lubumbashi (Haut-Katanga).  A l’occasion, il a qualifié les auteurs de ces actes de «Kulunas», avant d’appeler la population au calme et à la vigilance.

La police nationale a ouvert une enquête pour avoir la lumière sur l’attaque de la permanence du parti à Kinshasa, a indiqué Bertin Kanunu au cours d’une conférence de presse.

«L’enquête a été ouverte par la police. Je crois que cette police suit aussi les télévisions parce qu’une chaine de télévision a diffusé ces images en direct. Donc, elle [la police] n’a qu’à dresser les mandats à ces gens (assaillants, pour qu’ils disent) pourquoi ils se sont faits justice. Tout ça, nous disons à la population d’être vigilante», a-t-il souligné.

Le vice-président de l’UNAFEC a également appelé la population au calme et à ne pas céder à la distraction.

Il a par ailleurs signalé que le siège de l’UNAFEC à Lubumbashi avait été scellé par la police qui, selon lui, a commencé mercredi à disperser des attroupements des militants de ce parti avec des tirs des  gaz  lacrymogène.

Des sources concordantes renseignent que les militants de ce parti ont protesté contre l’assaut de la police mené  contre le siège de ce parti, mardi vers 19 heures, heures locales.

Une unité de la police lourdement armée, d’après des sources locales, avait alors arraché et emporté tous les calicots portant les effigies de l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, Moïse Katumbi, placardées à la devanture de la permanence de ce parti.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner