Papa Wemba avait une « voix d’or », témoigne Banza Mukalay

Papa Wemba lors de l'exposition de ses premiers tableaux de peinture au CWB à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. Benjamin Kabamba

Au lendemain de la mort de Papa Wemba à Abidjan, le ministre de la Culture et des Arts de la RDC, Banza Mukalay, a regretté la disparition d’un artiste très talentueux.

« C’est un homme d’une voix inégalable. Je pourrais dire une voix d’or », témoigne le ministre congolais.

Banza Mukalay parle de Papa Wemba comme d’un « travailleur acharné ».

« C’est un self-made-man. Il a réussi à atteindre la cime de notoriété grâce au travail », fait savoir Banza Mukalay qui regrette le « vide » que va laisser la disparition du chanteur.  

De Papa Wemba, le ministre garde aussi l’image d’un « artiste qui aimait l’art, qui aimait la beauté de l’art ».

« Il ne jouait pas nécessairement pour l’argent. C’est un homme qui poursuivait le bien, le vrai et le beau », note M. Banza.

Lorsqu’on lui demande la chanson de Papa Wemba qu’il aime le plus, le ministre avoue avoir « l’embarras de choix ».

Mais il confie avoir été séduit par la chanson que Papa Wemba a dédiée à sa mère. Une chanson intitulée sobrement « Maman ».

« Elle rappelle à chacun qu’il a un devoir vis-à-vis de sa mère. Elle rappelle à chacun les sacrifices que les mamans font pour nous », analyse Banza Mukalay.

 Papa Wemba est décédé dimanche 24 avril à Abidjan à la suite d’un malaise ressenti alors qu’il se produisait dans le cadre du Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (Femua).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner