Kinshasa: le COMIFAC réfléchit sur la mise en œuvre des décisions de la COP 21

Rivière dans le parc national de la Salonga, Forêt équatoriale, 2005.

Kinshasa va abriter la session extraordinaire Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) du mardi 10 au jeudi 12 mai. Elle va réunir les experts et ministres des pays membres de la COMIFAC, pour notamment réfléchir sur la mise en œuvre des décisions  prises à la COP 21.

L’objectif principal de cette session est d’une part, de décider des modalités opérationnelles pour la mise en œuvre des décisions  prises à la COP 21 à Paris, et d’autre part, d’examiner certains sujets prioritaires pour la vie de l’institution qui, selon certaines sources, «est en train de sombrer.»

La session ministérielle comportera deux segments: il y a d’abord celui des experts, regroupant les coordonnateurs nationaux du COMIFAC, les représentants du groupe de travail climat,  les représentants des institutions et programmes sous régionaux et des partenaires au développement. Une trentaine de participants sont à Kinshasa pour cette rencontre.

Ces experts feront le décryptage de tous les problèmes annoncés. A l’issu de leurs travaux, ils feront des propositions concrètes à leurs ministres respectifs.

Le segment ministériel, quant à lui, réunira par contre les ministres en charge des forêts et de l’environnement des pays membres de la COMIFAC. Ces derniers se réuniront le dernier jour pour examiner les propositions faites par les experts en rapport avec les problématiques soulevées.

L’Union européenne assure la facilitation du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC) pour la période 2016-2017.

C’est dans ce cadre qu’il se tiendra également une réunion d’échange entre la Facilitation UE du PFBC et les organisations de la société civile ce même mardi à Kinshasa.

Cette réunion d’échange se tiendra en marge de la session extraordinaire du conseil des ministres de la COMIFAC et en parallèle au segment des experts préparatoire au Conseil des ministres. Elle rassemblera les représentants des organisations de la société civile œuvrant de façon active dans le les domaines de la forêt et de l’environnement dans le bassin du Congo.

La Commission des forêts d’Afrique centrale regroupe plusieurs pays du Bassin du Congo : le Congo Brazzaville, la RCA, le Rwanda, le Burundi, le Gabon, le Cameroun, le Tchad, le Sao Tome Principe, la Guinee Equatoriale et la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (71)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)