Lubumbashi: la police reconnaît un «déploiement exceptionnel» au Palais de justice

Drapeau de la RDC sur le cou, Moïse Katumbi entouré de ses partisans en train de se rendre au Palais de la Justice de Lubumbashi. Ph. Droits tiers.

Le commandant de la police dans la province du Haut Katanga, général Jean Bosco Galenga, a indiqué qu’un « déploiement exceptionnel » des policiers a été mis en place mercredi 12 mai lors de l’audition de Moïse Katumbi au Parquet de Lubumbashi.

A (re)Lire: RDC: la police disperse les partisans de Katumbi devant le Palais de justice de Lubumbashi

« Le déploiement de ce [mercredi] matin est un déploiement exceptionnel parce qu’il était fait dans le but du maintien de l’ordre. M. Moïse Katumbi venait à sa deuxième comparution. Puisqu’il marchait à pied, il y a quelques curieux qui suivaient et la police devait faire en sorte que le palais ne soit pas pris d’assaut comme c’était le cas lundi passé », a déclaré l’officier de police à Radio Okapi.

Interrogé sur les dérapages de la police qui a notamment dispersé les personnes venues accompagnées Moïse Katumbi, le général Jean Bosco Galenga estime que les policiers n’ont fait que leur travail.

Il affirme, en outre, que les policiers ont été confrontés à la brutalité de la foule.

« Vous allez remarquer que nous avons des policiers qui ont de boucliers cassés parce qu’il y a des gens qui leur ont arraché des boucliers et les ont cassés », explique-t-il.

Au sujet de gaz lacrymogènes utilisés par des policiers pour disperser la foule, le commandant de la police soutient qu’ils ont été utilisés par un policier qui a été pris à partie. 

« Lorsqu’il y a eu tirs de gaz lacrymogène, moi-même au début j’avais pensé à une bavure. J’ai fait rechercher et arrêter le policier qui en était responsable. Mais après examen du cas, il a été constaté que ce policier, à la tête d’un groupe qui partait d’un lieu pour rejoindre le gros [des éléments de la police], a été pris à partie. Il n’avait d’autre solution que de se dégager avec des grenades lacrymogènes », fait savoir le général Jean Bosco Galenga.

L’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi est auditionné depuis le début de cette semaine au Parquet de Lubumbashi au Palais de la justice. Lors de ses déplacements, il est accompagné de nombreuses personnes. M. Katumbi est entendu pour une affaire de recrutement présumé des mercenaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner