Nord-Kivu: les FARDC reprennent le contrôle de la localité de Kahira

Des militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) dans l'Est du pays.

L’armée nationale est retournée lundi 16 mai à Kahira, une localité du groupement Bashali-Mokoto (Nord-Kivu) d’où elle s’était retirée vendredi dernier. Après le départ des FARDC, les Maï-Maï Nyatura avaient réinvesti la zone, entrainant l’exode de la population locale. Les miliciens ont de nouveau vidé les lieux au retour des FARDC.

C’est suite aux réclamations des populations et des notables de la région que les FARDC sont revenues à Kahira.

Après le retrait vendredi des troupes des FARDC, appelées à d’autres missions ailleurs, les Nyatura étaient revenus occuper les positions dégarnies par l’armée.

Du coup, de nombreux habitants se sont déplacés vers des lieux beaucoup plus sécurisés. Lundi, les quelques personnes encore présentes à Kahira ont accueilli avec soulagement le retour des militaires, selon un notable local.

C’est sans combats que les FARDC ont repris le contrôle de Kahira dans la journée. A l’approche des troupes régulières, les miliciens avaient déjà décampé, indiquent les sources de la police.

Quelques habitants de Kahira ont commencé à regagner leurs maisons depuis lundi soir. Et le sous-commissariat de police de la localité a aussi pu rouvrir ses portes.

Cependant, les trois quart du groupement Bashali-Mokoto est toujours occupé par les groupes armés, les FARDC étant uniquement déployés le long de la route Kitshanga-Mwesso-Kalembe et Pinga.

C’est ainsi que les chefs locaux sollicitent du Gouvernement le déploiement de l’armée sur l’ensemble de leur entité.  ​

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner