Insécurité à Beni : la société civile invite la population à l’incivisme fiscal

Photos du Rond Point de Beni.JPG

La société civile du Nord-Kivu appelle les populations des territoires de Beni et Lubero à ne pas payer des taxes ni d’impôts, « tant que la paix ne sera pas rétablie dans cette région ».
Les responsables de la cette structure citoyenne veulent, de cette façon, faire pression au gouvernement pour qu’il rétablisse l’autorité de l’Etat et restaure la sécurité dans ces territoires.

« La population ne sera plus redevable vis-à-vis de l’Etat tant qu’elle sera victime de l’insécurité », menace la société civile de Beni.
Ces membres de la société civile demandent aussi à l’Etat congolais, de déclarer Kanyabayonga, en territoire de Lubero et Beni-territoire, « zone sinistrée ».

Pour l’administrateur du territoire de Lubero, Bokele Joy, la société civile demande une chose et son contraire.
« La Société civile demande à l’Etat de prendre ses responsabilités. Mais comment l’Etat doit prendre ses responsabilités si l’état ne dispose pas de ses moyens. Les moyens sont donnés à l’état à travers les taxes et impôts. Je pense que, cette façon de voir les choses n’est pas logique », se plaint Bokele Joy.​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner