RDC: la CENI veut enrôler entre 42 et 52 millions d’électeurs

Corneille Nangaa Yobeluo, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le 06/01/2016 lors d’une rencontre avec des représentants de l’Eglise Kimbaguiste à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

«Fin juillet, nous allons devoir commencer l'opération d’enrôlement»​, a réaffirmé vendredi 20 mai le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa. Selon lui, entre 42 et 52 millions d’électeurs devront être enrôlés lors de cette opération. 

A l’issue d’un entretien avec le président de l’Assemblée nationale, Corneille Nangaa a déclaré:   

«On est dans les préalables du fichier électoral, nous voulions nous assurer qu'il n'y ait plus de blocage qui nous empêche d'avancer. Fin juillet, nous allons devoir commencer l'opération d’enrôlement en prenant comme province pilote, la province du Nord-Ubangi.»​

Pour réaliser cette opération, la Commission électorale nationale indépendante dit attendre impatiemment la révision par le Parlement de la loi électorale et de la loi sur l’enrôlement des électeurs pour déclencher le processus de révision du fichier électoral. 

«Nous sommes venus au Parlement, c'est pour solliciter l'examen en mode d'urgence de cette loi sans laquelle nous n'allons pas faire l’enrôlement. Parce que, comme vous le savez, telle qu'elle est aujourd'hui [cette loi] ne permet pas à nos compatriotes qui sont à l’étranger, de la diaspora, de se faire identifier, enrôler», a expliqué Corneille Nangaa. 

L’adoption de ces deux lois permettra à cette institution d’enrôler entre 42 et 52 millions d’électeurs au cours de cette révision globale du fichier électoral de 2011, a-t-il indiqué.  

Au cours de cette rencontre avec le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, les membres du bureau de la CENI en ont aussi profité pour solliciter l'appui du parlement pour des questions financières touchant des opérations électorales.  

«Et le président de l’Assemblée nationale nous a plus ou moins confirmé son soutien sur le budget. La question budgétaire sera en priorité en ce qui concerne les élections, d'autant que, comme nous avons dit, nous sommes dans une année électorale», a rapporté Corneille Nangaa.  

Le vice-président de la CENI, Norbert Basengezi, avait annoncé mercredi 13 avril dernier que l’opération de révision du fichier électoral débuterait au mois de juillet et qu’elle déboucherait sur la délivrance d’une nouvelle carte d’électeur.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner