RDC : le Gouvernement et l’ex-M23 évaluent les déclarations de Nairobi

François Mwamba lors de la consultation nationale sur l’implication de la société civile dans le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de l’accord-cadre pour la paix, sécurité et la coopération pour la RDC le 29/08/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Gouvernement congolais et l’ex-mouvement rebelle M23 se sont retrouvés vendredi 27 mai à Kinshasa pour évaluer les déclarations de Nairobi signées en décembre 2013 pour mettre fin à la guerre. En présence de l’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU dans la région des Grands Lacs, des représentants de la SADC, de l’Union africaine, de la Monusco et de la CIRGL, cette rencontre s’est déroulée, selon les parties prenantes, dans un esprit constructif.
 
Cette rencontre est la première à se tenir à Kinshasa entre le gouvernement congolais, à travers le Mécanisme national de suivi, et l’ex-M23 depuis la signature de ces Déclarations le 12 décembre 2013. Elle a duré plus de cinq heures.

L’Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU dans la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit, s’en est réjoui:
 
«La réunion s’est déroulée dans un esprit constructif. Evidemment, il y avait des divergences ici et là, mais le tout était dans un esprit constructif. En tant que garants nous sommes très content du fait que le processus de mise en œuvre des déclarations de Nairobi a été réactivé sur des bases solides »
 
De son côté, le gouvernement congolais a salué la présence de représentants de l’ex-M23 à Kinshasa. François Muamba, coordonnateur du Mécanisme national de suivi de l’Accord-Cadre d’Addis Abeba, a déclaré:
 
«Pour la première fois, nos arguments ont pu être devant les facilitateurs et présentés à l’autre partie, qui a développé ses propres arguments. Et nous sommes arrivés à une situation tout à fait constructive. Et nous irons plus vite pour obtenir les résultats.»
 
L’ex-M23 croit aussi fermement à l’avancement du processus.

«Il y a un début à toute chose. Aujourd’hui, c’est la relance du processus. On espère que ça va aller de l’avant. Et nous y croyons fermement», a affirmé Désiré Rwigema, coordonnateur désigné de ce mouvement ex-rebelle.
 
Les déclarations de Nairobi comportent une dizaine de points qui sont les engagements à honorer par les deux parties, c’est-à-dire le Gouvernement congolais et l’ex-M23. Il s'agit de:

  • la fin de la rébellion
  • L’ amnistie
  • Les dispositions transitoires de sécurité
  • La libération des prisonniers
  • La transformation du M23
  • Le retour et l’installation des réfugiés et des personnes déplacées internes
  • La réconciliation nationale et la justice
  • Le mécanisme de suivi de mise en œuvre
  • La gouvernance et les réformes socioéconomiques
  • La démobilisation et la réinsertion des ex-combattants du M23.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner