Les notables du Nord-Kivu réfléchissent sur les causes de l’insécurité dans la province

Vue aérienne de Goma, le 2 avril 2014. Crédits photo : MONUSCO - Abel Kavanagh

Les notables de la province du Nord-Kivu réfléchissent, depuis mardi 31 mai à Goma, sur les causes de l’insécurité dans cette province. Selon eux,  la persistance de l’insécurité dans la province serait due aux défis liés à la gouvernance depuis l’époque coloniale, au mode actuel de scrutin pour accéder aux instances de prise de décision, lequel marginaliserait certaines communautés ethniques,  à la présence massive des réfugiés.

«La cause qui a mis tous les membres d’accord, c’est de dire qu’il y a manque d’implication de l’autorité de l’Etat dans la sécurisation, dans l’identification des citoyens… Certaines de ces populations sont obligées de jouer [le rôle de] l’Etat et protéger ce qu’elles estiment être leurs espaces sécuritaires », rapporte le député Arsène Mwaka du DCF/Nyamwisi, qui participe à cette retraite.

Selon les participants à cette retraite, l’insécurité fait qu’une grande partie du Nord-Kivu soit occupée par des bandes armées qui perturbent la quiétude de la population et exploitent les minerais. Cette insécurité suscite aussi  la méfiance entre les communautés locales.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (132)
Ebola (73)
FARDC (64)
Djugu (46)
Léopards (43)
FCC (37)
Can 2019 (28)
Lamuka (25)
Ituri (25)
Beni (23)
Unpc (22)
JED (20)
ADF (20)
Sécurité (19)
Ceni (19)