Massacre de Mutarule : la communauté Bafuliiru exige le résultat de l’enquête

Vue aérienne de la ville d'Uvira au Sud-Kivu depuis un hélicoptère Puma de la MONUSCO. Photo MONUSCO/Abel Kavanagh

Plusieurs étudiants et notables de la communauté Bafuliiru à Uvira (Bukavu) exigent du gouvernement congolais et de la Monusco la publication des résultats de l’enquête du massacre perpétré dans la nuit du 6 au 7 juin à Mutarule.

Dans une déclaration faite dimanche 5 juin à Bukavu, les délégués de cette communauté se disent « indignés » du silence du gouvernement, deux ans après ce massacre qui a fait environ quarante morts, majoritairement de la communauté Bafuliiru.

D’autres morts avaient aussi été enregistrés à Nyamugali et Katekama par des hommes munis d’armes de guerre et armes blanches. Des sources locales avaient notamment fait état de plusieurs habitations et une église incendiées. Les assaillants n’ont jamais été identifiés.

Au lendemain de ce drame, le gouverneur du Sud-Kivu Marcelin Cishambo avait annoncé l’ouverture d’une enquête pour identifier les auteurs de ce crime, rappellent les notables et étudiants de Bafuliiru, dans leur déclaration.

Ils ont aussi plaidé pour que les coupables de ces meurtres soient identifiés et traduits en justice et que la sécurité soit restaurée dans le territoire d’Uvira.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner