Nord-Kivu : arrivées massives des populations à Buleusa

Des déplacés fuyant la cité de Rutshuru-centre après sa chute entre les mains des rebelles du M23, le 8 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Des dizaines de familles arrivent chaque jour depuis le mois d’avril dernier à Buleusa, localité à cheval entre le territoire de Walikale et le sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu).

Selon les autorités coutumières locales, ces déplacés partent de Rutshuru et des localités de Mwesso, Kashuga, Kitshanga, Kalembe en territoire de Masisi.

Mais l’administrateur assistant de Walikale indique que d’après les informations en sa possession, ces personnes viennent de plusieurs camps démantelés au Nord-Kivu, sur décision de l’autorité provinciale.

Cette vague d’arrivée de civils inquiète les habitants de Buleusa et provoque déjà quelques tensions au sein des populations, rapportent des sources locales, soulignant que ces déplacés se servent des récoltes des paysans.

Les habitants de Buleusa disent craindre aussi que ces mouvements ne favorisent l’infiltration des FDLR dans la région chassés par les Maï-Maï,  en novembre 2015.

Interrogé, le porte-parole pour l’opération Sokola 2, le capitaine Njike, indique qu’il n’est pas de la compétence de l’armée congolaise d’identifier ces personnes, tant qu’elles ne sont pas armées.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner