RDC : l’association des albinos plaide pour plus d’affection et considération

Un enfant albinos porté par sa soeur dans une région de la RDC/Ph. Patricia Willocq

« La personne albinos n’est pas un fantôme ni un sous-homme, ni un extraterrestre », a interpellé lundi 13 juin, le porte-parole de la Fédération des associations des albinos en RDC, Célestin Beshembe.

Lors de la célébration de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, il a appelé toute la communauté congolaise et internationale à considérer les albinos comme toutes les autres personnes.

« Les albinos ont seulement le problème de la pigmentation. Ce qui compte dans l’homme, c’est l’esprit. Il faut reconnaitre ses valeurs et le mette au même niveau que tout le monde parce qu’il était placé à la queue de la communauté des humaines », a déploré Célestin Beshembe.

Il a également appelé les albinos eux-mêmes à ne « pas se sentir chiffonné » et se faire confiance.

Selon lui, ce travail passe aussi par une large sensibilisation sur la situation des albinos.

« Je demanderai aux églises et à la presse de multiplier des émissions sur la personne albinos pour qu’il soit considéré », a souhaité Célestin Beshembe.

Scolarité gratuite pour les albinos

A Goma au Nord-Kivu, l’association compassion Albinos a remis au ministre provincial de la Santé un memo de dans lequel il est demandé au gouvernement la scolarité gratuite et la protection pour les albinos.

Selon les responsables de cette association, les albinos au Nord-Kivu sont confrontés à trois défis majeurs dont le problème d’accès à l’éducation.

Sur 1 382 albinos recensés au Nord Kivu dont 702 sont en âge scolaire, seul 428  vont à l’école.

Le deuxième défi est  lié à la sante, a indiqué l’association compassion albinos dans son mémo, soulignant que la plupart d’albinos n’ont pas accès aux soins, alors que tout le monde sait que les albinos sont confrontés à un problème de peau, très sensible donc exposée à toute sorte d’agression extérieure.

Puis le dernier défi  reste la discrimination et le manque d’amour et d’affection des parents vis-à-vis des enfants albinos, a relevé l’association.

La journée internationale de la sensibilisation à l’albinisme est célébrée le 13 juin de chaque année. Elle a été créée en 2015 par les Nations unies.

Cette année, le thème de cette journée est : « Les personnes atteintes d’albinisme méritent amour, respect et surtout dignité ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner