La situation reste tendue à Buleusa, selon la MONUSCO

Le général Jean Baillaud, commandant adjoint de la force de la Monusco à Kinshasa, le 06/05/2015 lors de la conférence de presse de l’Onu. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La situation est toujours tendue dans la localité de Buleusa,  à la limite des territoires de Walikale et Lubero (Nord-Kivu), a indiqué le commandant adjoint des forces de la MONUSCO, le général Jean Baillaud, vendredi 17 à Radio Okapi. Sept personnes ont été tuées jeudi 16 juin dans cette zone lors des affrontements qui ont opposé les casques bleus de la MONUSCO et les FARDC aux combattants Maï-Maï.

«Notre rôle est de dissuader tous  les groupes armés à déposer les armes dans le secteur de Buleusa et environs. L’objectif est d’éviter les risques d’affrontements entre les groupes armés au détriment des populations civiles, mais aussi faciliter les actions des acteurs politiques et l’accès des humanitaires dans cette région», a indiqué le général Jean Baillaud.

Après avoir facilité l’accès de l’aide humanitaire à plus de cent vingt personnes, d’après lui, la mission onusienne s’attèle à faciliter le travail des acteurs provinciaux et locaux pour la consolidation de l’autorité de l’Etat dans la zone.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner