Ituri : 18 présumés bandits transférés à l’auditorat militaire de Bunia

La prison centrale de Kangbayi à Beni dans le Nord-Kivu. Photo Martial Papy Mukeba.

Le Parquet militaire de Mambasa a transféré vendredi dernier à l’auditorat militaire de Bunia dix-huit personnes poursuivies par la justice militaire pour faits insurrectionnels et assassinats en Ituri.

Selon le chef du Parquet militaire de Mambasa qui l’a rapporté lundi 20 juin à Radio Okapi, quatre des prévenus transférés à Bunia font partie de la milice Maï-Maï de l’Union des patriotes pour la libération du Congo (UPLC).

L’UPLC est un mouvement politico-militaire nouvellement crée à partir d’une coalition des Maï-Maï Yira venus du Nord-Kivu et de ceux des groupes de Manou,  Mangaribi et des Maï-Maï Simba.

Ils ont été arrêtés par les FARDC il y a une semaine en pleine forêt de Mambasa au-delà de la rivière Ituri lors des opérations de ratissage dans la zone, a précisé à le chef du Parquet militaire de Mambasa. 

Douze des dix-huit  prévenus sont des présumés meurtriers du chef de la collectivité des Babila Babombi, assassiné dans la nuit du dimanche à lundi 18 janvier dernier dans la localité de Biakato en Ituri.

Trois militaires accusés pour violation des consignes et dissipation des munitions de guerre font également partie des 18 prévenus transférés à l’auditorat militaire de Bunia.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner