La CIRGL crée une unité pour lutter contre l’exploitation illégale des ressources naturelles

Les creuseurs artisanaux de Mutoshi à Kolwezi, Katanga, RDC

Les Etats membres de la Conférence internationale de la région des Grands-Lacs (CIRGL) ont décidé de mettre en place une unité sur les ressources naturelles afin de lutter contre l’exploitation illégale des richesses, a déclaré mercredi 22 juin à Kinshasa, le coordonnateur national de la CIRGL en RDC, Kakese Vinalu.

« Le premier point qui est devenu un élément essentiel en ce qui concerne la CIRGL,  c’est l’exploitation illégale des ressources naturelles. Elles sont souvent l’objet de plusieurs conflits. Alors il faut créer un système de traçabilité qui permette à ce que l’on soit sûr que les minerais qui sont exportés ne proviennent pas de sang », a indiqué le coordonnateur national de la CIRGL, à l’occasion de la séance de restitution du VIe sommet ordinaire de la CIRGL.

Ce sommet avait réuni à Luanda (Angola) le 14 juin dernier, les chefs d’Etats et des gouvernements de la CIRGL.

Selon Kakese Vinalu, l’unité sur les ressources naturelles créée par la CIRGL va s’occuper spécifiquement de l’exploitation des ressources naturelles.

Il a rappelé qu’en 2010 la loi Obama avait interdit aux entreprises américaines et par ricochet à toutes les entreprises de ne plus exporter les minerais de sang.​

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner