Jean-Claude Katende salue «l’esprit d’indépendance» de l’abbé Malumalu

Jean Claude Katende, président national de l’association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) le 30/11/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

« L’abbé Malumalu était un expert attitré de la Commission électorale nationale indépendante et il avait l’esprit d’indépendance qui le caractérisait », a déclaré vendredi 1er juillet, le président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO), Jean-Claude Katende, au lendemain du décès de l’ancien président de la CENI.

Pour le président de l’ASADHO, M. Malumalu, décédé jeudi 30 juin à Dallas aux Etats-Unis, a beaucoup travaillé pour la démocratisation de la RDC.

Jean-Claude Katende aurait souhaité que l’abbé Malumalu continue de vivre « pour apporter davantage sa contribution à l’édifice de la jeune démocratie congolaise ».

Néanmoins, il pense que la dernière nomination de l’Abbé Malumalu à la tête de la commission électorale en 2013 reste un « point négatif ».

« Vous savez tout le problème qui a été soulevé lors de sa dernière désignation. Ça c’est un point négatif qui sera retenu comme quelque chose de mal de sa part, de s’être fait nommer à la tête de la CENI dans ses conditions-là alors que ses pairs n’étaient pas d’accord », a indiqué Jean-Claude Katende.

Après avoir dirigé la CEI (Commission électorale indépendante) entre 2003 et 2009, l’Abbé Malumalu était revenu aux affaires en juin 2013. Cette deuxième nomination avait donné lieu à une controverse. L’Eglise catholique avait contesté cette nomination.

La Conférence épiscopale nationale du Congo avait alors décidé de lui appliquer des sanctions canoniques parce que l’Eglise considérait que l’abbé était entré en rébellion contre elle.

« Homme de devoir »

Pour Dieudonné Bolengetenge, secrétaire exécutif national du Mouvement social pour le renouveau (MSR), l’abbé Malumalu a travaillé dans le respect des textes qui déterminaient sa mission à la CEI et à la CENI.

Il estime que sa disparition est une grande perte pour le pays et pour l’Eglise.

« C’est une triste nouvelle, étant donné qu’il s’agit de la disparition d’une grande personnalité qui a œuvré au service de notre pays. Tout le monde peut s’accorder que Malumalu est un homme d’une grande intelligence et de devoir dans un contexte congolais difficile », a affirmé le député Bolengetenge.

Il a estimé que l’abbé Malumalu a mené à bien la tâche qui lui a été confiée.

« Il y a des gens qui, même de son vivant, disaient de lui qu’il était partisan d’un camp, plutôt que de l’autre. Moi je ne partage pas cet avis. Beaucoup de compatriotes confondent leur tendance à la vérité », a ajouté le secrétaire exécutif national du MSR.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner