Joseph Kabila rend hommage à l’Abbé Malumalu, un « patriote plein de professionnalisme »

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), abbé Apollinaire Malumalu Muholongu le 16/04/2015 à Kinshasa lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président de la République, Joseph Kabila, a rendu à l’ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Monsieur l’Abbé Apollinaire Malumalu « un hommage mérité et particulier ».

Dans un communiqué lu vendredi 1er juillet à la télévision nationale (RTNC), le chef de l’Etat qualifie l’Abbé Malumalu de « patriote plein d’engagements et de professionnalisme »

« Le gouvernement de la RDC prendra toutes les dispositions utiles qui s’imposent en vue du rapatriement rapide de la dépouille de l’illustre disparu et des funérailles dignes de son rang en accord avec son évêché et sa famille », poursuit  ce communiqué de la Présidence de la République.

Par un autre message lu toujours à la RTNC, le bureau de la CENI a aussi présenté ses condoléances à la famille biologique de son président honoraire, le révérend Abbé Malumalu et aux chrétiens de son diocèse de Beni- Butembo.

Les Kinois partagés

L’Abbé Apollinaire Malumalu est décédé jeudi 30juin, à Dallas aux Etats-Unis. Il a été deux fois président de la Commission électorale nationale indépendante (2003-2009 et 2013-2015). Il a organisé la première présidentielle de la troisième République.

Les Kinois interrogés par Radio Okapi gardent de l’Abbé Malumalu plusieurs souvenirs. Pour les uns, il était un bon pasteur.

« Malumalu c’est notre pasteur. Il a fait du bon travail parce que souvent pour aller une première élection, nous étions contents de lui. Pour le faire il faut être intelligent, sage. Il avait beaucoup de maitrise de soi », a affirmé un Kinois.

D’autres Kinois estiment, par contre, qu’il avait un parti pris pour certains candidats lorsqu’il était président de la CEI.

« Je ne peux pas garder un bon souvenir de lui. Vous le savez bien. En 2006, il circulait avec son candidat dans la poche. Est-ce que vous comprenez qu’un prêtre catholique qui est habitué de toute honnêteté et de toute la sainteté qui va proclamer les résultats des élections, entouré des chars de feu, des kalachnikovs ? », s’interroge cet autre habitant​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner