Ituri: vive tension après la mort d’un jeune homme à Kafe

Des manifestants contre l’adoption de la loi électorale au parlement font face à la police le 19/01/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les activités sociales et économiques ont été paralysées, samedi 2 juillet, dans la localité de Kafe, en territoire de Djugu (Ituri) à la suite de la mort d’un jeune détenu au cachot de la police nationale congolaise.

Pour manifester leur colère, les habitants de cette localité ont incendié les bureaux de différents services de sécurité et des maisons d’habitations des policiers.

Ils estiment que ce jeune est mort suite au mauvais traitement qu’il a subi pendant sa détention au cachot.

La protection civile rapporte que trois femmes des policiers et leurs dépendants sont pris en otage par la foule en colère.

Les manifestants conditionnent leur libération par la présence des responsables de la police pour élucider la mort de leur frère.

Selon le coordonnateur provincial de la protection civile en Ituri, Elise Mbula, le jeune homme décédé était poursuivi pour ivresse publique.

Son corps a ensuite été amené à l’hôpital de Tshomia un village voisin. Ce qui a énervé davantage les habitants de Kafe.

De son côté, le gouverneur intérimaire de l’Ituri, Pacifique Kerta Upar appelle la population de Kafé au calme et assure que des dispositions sont déjà prises pour le rétablissement de la paix dans cette localité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner