Tension à Bunia après le meurtre d’un jeune la nuit de la St-Sylvestre

L’armée et la police dispersent des manifestants au quartier Bankoko à Bunia au lendemain du meurtre d’un jeune. Photo Martial Kiza Byamungu.

La matinée a été agitée ce vendredi 1er janvier dans la ville de Bunia en Ituri. Des jeunes ont protesté après le meurtre d’un jeune pendant la nuit de la Saint-Sylvestre. Très connu dans la ville, ce jeune d’une vingtaine d’années a été tué par des hommes armés alors qu’il célébrait le passage à la nouvelle année. 

Selon des témoignages recueillis sur place, la victime dénommée Heri aurait reçu trois balles au ventre et à la jambe.  

Au lendemain de la mort de ce jeune, la tension a régné dans le quartier Bankoko où un groupe d’une centaine de jeunes suivis de femmes et d’enfants ont manifesté pour protester.    

Un dispositif important de la police a été ensuite déployé sur place pour contenir les manifestants qui voulaient s’attaquer à certaines infrastructures.

Les manifestants se sont ensuite opposés à ce que le corps du jeune homme soit conduit à la morgue par la police.

Des éléments de la police militaire sont intervenus pour que le défunt soit conduit à la morgue de l’hôpital général de Bunia.

Au cours de la même nuit de la Saint-Sylvestre, deux cambriolages ont été enregistrés dans le même quartier de Bankoko. Les assaillants ont emporté plus de 3 000 dollars américains.

Le maire de Bunia, Fimbo Lebiliye, appelle les jeunes au calme. Il affirme que des enquêtes en rapport avec ces cas d’insécurité ont été ouvertes.

Entre-temps, un important dispositif policier et militaire a été déployé dans les points stratégiques de la ville.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner