Grands Lacs : ouverture à Goma d’une conférence sur l’insécurité et le terrorisme

Des participants à la cérémonie de l’ouverture des travaux de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) à Kinshasa, le 24/02/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La conférence sur l’insécurité et le terrorisme dans la région des Grands Lacs s’ouvre jeudi 7 juillet à Goma au Nord-Kivu.

Les participants à ce forum vont réfléchir sur des mécanismes à mettre en place pour répondre aux préoccupations sécuritaires et de terrorisme qui se posent depuis quelques années dans la région avec la présence active de certains groupes armés.

Il s’agit principalement des rebelles ougandais ADF et de la LRA, considérés désormais par la communauté internationale comme des groupes terroristes.

D’après un décompte de la société civile du Nord-Kivu, les ADF, installés depuis 20 ans en RDC, ont massacrés d’octobre 2014 à ce jour environ 1125 civils dans le territoire de Beni.

La problématique de la présence depuis 20 ans sur le sol congolais des rebelles Hutu Rwandais des FDLR dans la région sera également abordée au cours de cette conférence.

Les participants vont aussi évoquer la question des éleveurs nomades armés appelés Mboboro, dont la recherche permanente de pâturage dans les régions frontalières avec l’Ouganda et le Soudan du Sud menace la sécurité des civils.

Les gouverneurs des provinces de la RDC frontalières aux quatre autres pays voisins prendront également part à ces assises qui vont durer deux jours. 

Ces assises regroupent les ministres de l’Intérieur des six pays membres de cette organisation sous-régionale :

Le Sud-soudan

L’Ouganda

Le Rwanda

La Tanzanie

Le Burundi

La RDC.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner