Beni : les attaques des ADF visent à décourager la collaboration population-FARDC, selon la Monusco

Mars 2015-05-18. La patrouille d’escorte des forces spéciales jordaniennes devant la mairie de Beni, Nord-Kivu, au milieu de la population. Photo de la Force Raphaël Cogné

Les attaques menées par les présumés rebelles ougandais des ADF contre les populations de Beni (Nord-Kivu) ne sont qu’une stratégie pour décourager ces dernières à collaborer avec les forces congolaises et de la Monusco. Le porte-parole militaire de la mission onusienne en RDC, le lieutenant-colonel Martin Amouzoun Codjo, l’a déclaré mercredi 13 juillet à partir de cette ville, au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies.

D’après le lieutenant-colonel Martin Amouzoun Codjo, les actions militaires menées par les forces de la Monusco et les FARDC dans le cadre de l’opération «Usalama», ont sensiblement réduit l’activisme des groupes armés dont les ADF.

Ce qui pousse ces derniers à une stratégie de représailles contre les populations civiles pour les décourager, a expliqué le porte-parole militaire de la Monusco.

« Si, de temps en temps, les présumés éléments de l’ADF mènent des attaques contre les populations civiles, c’est pour les décourager. Parce qu’ils ont senti que les FARDC et la force de la Monusco sont en train de travailler ensemble, de vouloir maîtriser le terrain et tout ça là grâce à la coopération, à la collaboration », a indiqué le porte-parole de la Mission onusienne.

Pour lui, la population doit continuer à collaborer avec les FARDC pour lutter contre l’activisme des groupes armés.

« La Monusco appelle toujours et encourage la population à collaborer avec les forces de sécurité et de défense congolaises et la Monusco afin que nous puissions maîtriser mieux ces criminels de l’ADF qui terrorisent la population », a affirmé le lieutenant-colonel Martin Amouzoun.

Plusieurs attaques contre les populations civiles ont été perpétrées dans le territoire de Beni, faisant des morts. Ces assailles sont souvent attribuées aux rebelles ougandais des ADF.

La dernière attaque avait fait 9 morts dans les localités de Tenambo, Nzanza et Mamiki, dans la cité d’Oicha.​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner