Kinshasa: le prix du sac de ciment augmente de 50%

Déchargement des sacs du ciment pour un chantier. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le prix du sac de ciment de 50 kg a augmenté de 50% à Kinshasa, passant de 10 000 à 15 000 francs congolais (10 à 15 dollars américains). Cette hausse intervient quelques jours après la décision du gouvernement, suspendant l’importation du ciment gris.

Les personnes qui construisent des bâtiments se plaignent de cette hausse qui a occasionné une augmenté des prix des briques, blocs et claustras.  
« Le bloc de 15 de couleur rouge que l’on vendait à 700 FC se vend à 1200. Les claustras sont passés de 1000 à 1200 francs congolais », témoigne un vendeur des briques.

Leny Ilondo, membre du comité professionnel de cimentier, estime que le gouvernement devait plutôt alléger la fiscalité en faveur des producteurs locaux de ciment pour protéger l’industrie locale.
« Dans l’industrie du ciment, nous faisons face à 62 taxes. La pression fiscale est tellement élevée. On a eu quelques allégements, il en faudra encore davantage pour que nous devenions extrêmement compétitifs », propose-t-il.

La Fédération de l’entreprise du Congo (FEC), à travers les membres du comité professionnel des industriels et les importateurs, estime que  la décision du ministre de l’économie est inadéquate et contreproductive.  
Les responsables de cette structure estiment que l’offre locale du ciment gris  est largement inférieure à la demande. De ce fait, indique la FEC, la décision d’interdire l’importation du ciment gris « sera   à la base de la spéculation sur les prix des produits visés par cette décision et engendrera des problèmes sérieux d’approvisionnement ».

Pour Dieudonné Kasembo, président de la commission nationale des PME de la FEC, le gouvernement devrait activer des « mécanismes pour arrêter la fraude, au lieu de déstabiliser pratiquement tout le système économique du pays », parce que la production locale est insuffisante.

« Nous avons constaté que les industriels ne produisent plus. La production du ciment s’est arrêtée. Avec cette mesure, on va observer la rareté totale du ciment et le prix va s’emballer totalement. Nous ne voulons pas assumer cette responsabilité », a-t-il prévenu.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (85)
Ceni (85)
RDC (73)
élection (64)
Elections (64)
FARDC (45)
Beni (43)
Monusco (39)
Opposition (32)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (25)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)