Nord-Kivu: la localité de Bingi se vide à la suite des combats entre FARDC et miliciens

Des déplacés reçoivent une assistance d'urgence de l'Unicef et de l'ONG internationale IRC (Février 2008). Photo Monuc/Marie Frechon

La localité de Bingi, en territoire de Lubero (Nord-Kivu), se vide de sa population à la suite des affrontements déclenchés depuis trois jours entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les Maï-Maï.

De nombreux déplacés se dirigent vers les localités D’Alimbongo, Kirumba, Mihobe et Kasehe sur la route Goma-Butembo ainsi que vers Bunyantenge, au Sud-Ouest de Lubero.

La société civile locale indique qu’à l’instant, il est difficile de donner un bilan quelconque de ces combats.

C’est tôt le matin de dimanche 17 juillet que des tirs à l’arme lourde ont été entendus dans le quartier Mulito, à Bingi, affirme des sources concordantes dans la région.

Selon ces sources, une bande armée conduite par un certain «major Kabidon» qui,  jadis  avait évolué dans le groupe «Mai-Mai PARECO» du chef de guerre «La Fontaine», a encore attaqué la position des FARDC à Bingi après avoir été repoussée samedi dernier.

Les mêmes sources rapportent que,  jeudi dernier, les FARDC avaient attaqué ces assaillants dans le village Mutiri, en groupement de Musimbi, tuant  trois de ces combattants.

En représailles, ces miliciens ont  attaqué, vendredi dernier, la position des FARDC à Bingi mais les éléments FARDC les ont repoussés.

Contacté, le commandant militaire de 34081ème régiment confirme ces affrontements.

Mais, cet officier militaire n’a pas voulu se prononcer sur les suites des combats, étant donné qu’il était sur la ligne de front.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner