Des présumés rebelles burundais suspectés de recruter à Uvira

Plateau d'Itombwe, près d'Uvira, Sud Kivu, 2006.

La société civile d’Uvira (Sud-Kivu) a dénoncé, vendredi 22 juillet, la présence d’hommes armés s’exprimant en kirundi (dialecte parlé au Burundi) dans les hauts plateaux de Bijombo où ils recruteraient des jeunes congolais et burundais du camp Lusenda.

Ces hommes, une dizaine, ont fait irruption jeudi 21 jullet aux villages de Chanzovu, Kagogo et Kateja dans les hauts plateaux d’Uvira.

Le commandant du secteur opérationnel SOKOLA II confirme ces informations.

Le général Bwange Safari révèle que six recrues ont été arrêtées.  

Selon lui, ces rebelles burundais appartiendraient  au mouvement Force  Républicaine Burundaise (FOREBU).  

Ils ont attaqué une position des FARDC au village de Madjaga, mardi 19 juillet. Trois assaillants avaient été capturés et transférés à Uvira, précise le général Bwange. Parmi eux, poursuit-il, figure le chargé de la jeunesse et de la sensibilisation de ce groupe rebelle.

Les sources militaires précisent que trois autres jeunes appartenant à ce mouvement rebelle ont été arrêtés au secteur de Tanganyika, en territoire de Fizi.

Le général Bwange assure que les FARDC sont déployées dans cette zone.

Une équipe de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs est attendue à Uvira pour vérifier ces allégations.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner