Dialogue: «Le facilitateur pose un problème de crédibilité», souligne Franck Diongo

L'opposant Franck Diongo après la rencontre avec le groupe de soutien au facilitateur de l'Union africaine pour le dialogue politique en RD Congo le 5/08/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le vice-président de l’Alternance pour la République, Franck Diongo réitère la récusation du facilitateur du dialogue national, Edem Kodjo.

Il a livré la position de sa plateforme, membre du Rassemblement de forces acquises au changement, vendredi 5 août à Kinshasa, au cours d’une réunion avec le groupe de soutien à la facilitation.

Ce groupe international, composé du commissaire de l’UA, du représentant spécial de l’UA en RDC, du chef de la MONUSCO et de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour la région des Grands lacs, entend écouter une fois de plus chaque partie prenante afin de se faire une idée nette de la poursuite du processus électoral en cours.

«Que le groupe de soutien se transforme en comité de facilitation parce que pour nous, le facilitateur pose un problème de crédibilité et de confiance», a declaré Franck Diongo après sa rencontre avec le groupe de soutien.

Le vice-président de l’Alternance pour la République a rappelé quelques préalables que pose son camp politique pour prendre part au dialogue notamment la libération des prisonniers politiques et l’abandon des poursuites judiciaires contre Moïse Katumbi, candidat déclaré à la prochaine présidentielle.

Cette plateforme de l’opposition a également recommandé au gouvernement de rouvrir les médias fermés (Canal Kin, Canal Futur, Congo Media Chanel et autres) et de mettre fin au dédoublement des partis politiques.

En mai dernier, l’Alternance pour la République (AR) avait jeté son dévolu sur l’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, pour briguer la magistrature suprême en RDC.

Cette plateforme de l’opposition est composée de partis Envol de Delly Sessanga, MLP de Franck Diongo, ECCO d’Adam Bombole, ATD de José Makila, SCODE de Jean-Claude Muyambo, CNRP de Bernard Beya Mubiayi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner