Nord-Kivu: soupçonné de trafic d’armes, un officier de l’armée en cavale

Armes et munitions récupérées lors de l'opération Ville sans armes à Goma en novembre 2014. Photo Radio Okapi/Sifa Maguru

Le lieutenant-colonel Georges Engulu, commandant du bataillon d’intervention Sokola 2, est en cavale depuis lundi 8 août. Il est soupçonné de trafic d’armes et de munitions au profit des groupes armés.

L’épouse de cet officier de l’armée et un élément de sa garde ont été arrêtés dimanche 7 août à Goma. La femme a été interceptée en possession des minutions de guerre.

Le lieutenant-colonel Georges Engulu commandait une unité de l’armée à Buleusa. Selon des sources de la police dans la région, il a quitté son unité pour une destination inconnue, abandonnant sa garde personnelle. Il aurait emporté uniquement son talkie-walkie et son revolver.

Des sources militaires expliquent que le lieutenant-colonel Engulu était dans le collimateur du service des renseignements militaires qui enquêtait depuis plusieurs mois sur un possible trafic d’armes et de munitions de l’armée au profit de certains groupes armés actifs à Walikale, dont le NDC Rénové, du chef rebelle Guidon.

Les mêmes sources indiquent que c’est l’épouse de l’officier militaire qui jouait l’intermédiaire entre lui et les groupes armés. Ces derniers fournissaient au lieutenant-colonel Engulu du bois et des minerais. Des recherches auraient été lancées pour retrouver l’officier en cavale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner