Echauffourées au meeting de l’opposition: 12 personnes condamnées à Lubumbashi

Des policiers déployés au centre-ville de Lubumbashi le 26 mai 2016 alors que l'opposition a appelé à une marche. Photo Radio Okapi/Jean Ngandu.

Douze personnes interpellées pendant les échauffourées entre policiers et militants de l’opposition lundi 29 août dernier ont été condamnées mercredi par le Tribunal de grande instance de Lubumbashi.

Six autres personnes interpellées lors de ces échauffourées ont été acquittées. Elles ont été jugées dans un procès en flagrance.

Ces personnes étaient poursuivies pour association de malfaiteurs, rébellion, coups et blessures et destruction méchante.

Ces douze personnes ont été condamnées à des peines allant de six mois à sept ans de prison.

Parmi elles, le bourgmestre adjoint de la commune Kenya qui écope de cinq ans de prison.

Au début de l’audience, les avocats des accusés avaient dénoncé l’irrégularité de l’ordonnance de la détention préventive des prévenus. Ils avaient décidé de se retirer de la salle d’audience.

De son côté, le Rassemblement des forces acquises au changement du Grand Katanga qui avait organisé le meeting ayant conduit aux échauffourées rejette ces condamnations et réclame la libération de ses militants.

Un meeting du Rassemblement avait été dispersé 29 août dans la commune de la Kenya à Lubumbashi par la police à coup des gaz lacrymogènes et certains participants à cette manifestation avaient été interpellés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner