Dialogue: les FCIR exigent le départ d’Edem Kodjo

Le facilitateur de l'Union africaine pour le dialogue politique en République Démocratique du Congo, Edem Kodjo lors d'une réunion du groupe de soutien le 4/08/2016 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les Forces centristes indépendantes de la République (FCIR) exigent le départ du facilitateur du dialogue, Edem Kodjo. Son coordonnateur, Ferdinand Ntua, affirme que l’ancien Premier ministre togolais a échoué dans sa mission de réunir les Congolais autour d’une même table pour la tenue d’un dialogue congolais inclusif.

« Nous considérons M. Edem Kodjo comme un humoriste de mauvais goût, quelqu’un qui est venu diviser les Congolais au lieu de les unir. Il est venu pour un dialogue inclusif, mais voilà que ce dialogue devient exclusif », a déploré, vendredi 2 septembre, Ferdinand Ntua.

Pour lui, l’Union africaine devrait désigner un autre facilitateur pour le dialogue.

« Nous demandons à la communauté internationale de nous envoyer un autre facilitateur afin que le dialogue national soit réellement inclusif », a plaidé le coordonnateur des FCIR.

Il a également dit regretter que son parti politique ne prenne pas part au dialogue, malgré les assurances du facilitateur.  

« Les forces centristes ont eu toutes les assurances du facilitateur qu’elles vont bel et bien participer au dialogue national inclusif mais voilà qu’aujourd’hui ce dialogue vient de commencer et les centristes ne se retrouvent pas. Les Congolais en ont marre de quelqu’un à qui on attendait de très bon résultat mais qui, au contraire, est venu diviser davantage les Congolais pour foutre le pays dans un chaos indescriptible », a fait savoir Ferdinand Ntua.

Le dialogue politique qui a débuté jeudi 1er septembre réunit environ deux cents personnes. Convoqué par le chef de l’Etat l’année dernière, ces assises sont censées permettre l’organisation d’élections « apaisées » et « crédibles ».

Ce forum se tient sans les membres du G7 et du Rassemblement, deux plateformes de l’opposition, qui récusent le facilitateur Edem Kodjo, l’accusant de partialité.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner