Procès des présumés ADF: 4 personnes condamnées à la peine de mort

Quatre des six personnes présumées auteures des massacres des civils dans le territoire de Beni ont été condamnés à la peine de mort. L’arrêt de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu qui jugeait en audience foraine les six prévenus a été rendu lundi 17 octobre devant de nombreux habitants.

Parmi les quatre condamnés figurent deux imams : Amza Baguma Kasereka et Jibril Muhingo Mukanda, poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel.

Les deux chefs religieux avaient été mis en cause dans le recrutement des rebelles ougandais des ADF, présumés auteurs de plusieurs massacres perpétrés contre les civils à Beni.

Isaka Muhindo, le cinquième prévenu poursuivi pour crime contre l’humanité par meurtre et terrorisme lors de ce procès a été condamné à la réclusion à perpétuité. Quant au sixième prévenu, Nuhu Sekungu, il a  été acquitté faute de preuves.

Les avocats des prévenus ont promis de respecter la décision de la cour.

Le procès de ces personnes a débuté samedi 20 août. Elles étaient accusées d’avoir participé le 5 juillet dernier à l’attaque de la cité d’Oicha, à 30 Km de la ville de Beni (Nord-Kivu).

Au moins neuf personnes, des civils pour la plupart, avaient trouvé la mort au cours de cet assaut.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner