Début du procès de six militants de la LUCHA à Goma

Le procès des six des dix-sept militants et sympathisants du Mouvement citoyen «Lutte pour le changement» (LUCHA) interpellés depuis le début de la semaine dans des manifestations pour rejeter l’accord politique du dialogue s’est ouvert jeudi 27 octobre au parquet de grande Instance de Goma.
 
Accusés par la police judiciaire de violation de domicile et usurpation de la fonction publique, le magistrat instructeur de leur dossier a requalifié ces charges en un seul chef d’accusation dont l’incitation à la désobéissance civile.
 
Ils sont poursuivis pour avoir distribué des tracts appelant la population à observer deux journées de ville morte, leur a dit le juge instructeur à l’ouverture du procès.
 
Au cours de cette première audience, les prévenus n’ont pas nié pas les faits mis à leur charge. Ils ont d’ailleurs accepté de porter la responsabilité des tracts qu’ils distribuaient. Par contre,  ils ont dénoncé « la manière brutale des autorités » de les empêcher d’exercer leur droit civique constitutionnellement reconnu et garanti, a dit à Radio Okapi un avocat qui assure leur défense.
 
D’après le substitut du procureur de la République à Goma, les prévenus encourent des peines allant de 2 mois à 3 ans de prison. ​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner