Tshopo: le tiers de détenus s’évadent de la prison d’Osio

Soixante-quatre des cent quatre-vingt-quatre détenus de la prison d’Osio ont réussi, jeudi 27 octobre, à s’évader de cette maison carcérale, située à 17 km au Sud-Ouest de Kisangani (Tshopo).

Les fugitifs ont ouvert une brèche dans le mur d’une chambre d’un détenu avant de s’évader sous la pluie.

Ainsi, 43 civils, 20 militaires et 1 policier ont réussi à prendre la fuite. Le policier commis à la garde a fui abandonnant son arme alors qu’il était gardien sur l’axe où l’incident s’est produit.

La plupart des évadés étaient condamnés à des peines lourdes. Six évadés purgeaient des peines allant de 10 à 20 ans de prison ferme, trois autres étaient condamnés à la peine de mort, quatre à la servitude pénale à perpétuité et les autres pour des peines de moins de 10 ans.

Une délégation conjointe de la section appui à la justice de la MONUSCO, du parquet de grande instance et de la Division provinciale de la justice s’est rendue, le même jeudi, sur les lieux. Le centre de détention d’Osio ne dispose que de deux surveillants à l’intérieur, a-t-elle constaté.

Les douze policiers qui y sont affectés travaillent par groupe de six et ne disposent que de deux munitions chacun.

En outre, les agents administratifs qui y sont affectés ne sont pas payés pour la plupart.

La section appui à la justice de la MONUSCO demande aux autorités politiques, judiciaires et pénitentiaires de la RDC d’améliorer les conditions de détention  à la prison d’Osio.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner