Bunia : deux ONG des droits de l’homme dénoncent l’interdiction des manifestations publiques

Les ONG Justice-plus et le groupe Equitas dénoncent l’interdiction des manifestations publiques à Bunia (Ituri) par le maire intérimaire de la ville.

Jeudi 27 octobre dernier, le siège du Front citoyen 2016 a été envahi par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC) qui ont empêché ses membres d’organiser un rassemblement pour exiger  le respect de la Constitution, dénoncent ces organisations des droits de l’homme.

Alors que le porte-parole de la PNC en Ituri indique que ce dispositif est une réponse à la décision de l’autorité urbaine interdisant toute manifestation publique, ces ONG parlent d’une violation flagrante de la liberté d’expression des citoyens.

De son côté, la maire adjointe de Bunia indique que cette décision a été prise suite aux manifestations enregistrées à Kinshasa les 19 et 20 septembre derniers.

«Le maire de la ville avait fait circuler des notes dans les radios interdisant les marches jusqu’à nouvel ordre. Ce n’est pas seulement ici à  Bunia mais c’est partout en RDC. En tout cas, comme autorité de la ville, je ne veux pas voir l’attroupement des gens», a-t-elle indiqué.

Me Mathieu Komanda du groupe Equitas appelle les autorités locales à laisser la population manifester librement dans le respect des lois du pays.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner