Brouillage de Radio Okapi: Thomas Luhaka affirme avoir saisi l’ARPTC

Thomas Luhaka, ministre des Postes, télécommunications, nouvelles technologies de l'information et de la communication, a déclaré dimanche 6 novembre avoir été « saisi » au sujet du brouillage de la fréquence de Radio Okapi à Kinshasa.

Le ministre a indiqué avoir « saisi » à son tour l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo (ARPTC) qui, selon lui, est habilitée à résoudre ce problème.

La fréquence de Radio Okapi est brouillée à Kinshasa depuis samedi dans la matinée alors que l’opposition avait prévu d’organiser une manifestation le même jour. Le signal de RFI est coupé.

Jusque dans la mi-journée ce dimanche, les deux radios n’émettaient toujours pas dans la capitale congolaise.

Sur son compte Twitter, le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme en RDC a fait savoir que la coupure de fréquence de Radio Okapi et RFI était contraire à la déclaration universelle des droits de l’homme.

« Une situation très déplorable dans un Etat qui se veut démocratique », a réagi  Me Sylvain Lumu, secrétaire exécutif de la Ligue des électeurs, qui dénonce « une  atteinte à la liberté d’expression et au droit à l’information ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner