RDC : les autorités décident une restriction des réseaux sociaux

Les autorités congolaises ont ordonné un « blocage momentané de tous les échanges d’images, des vidéos et de la voix via réseaux ». Parmi les réseaux sociaux visés par cette  décision, il y a notamment Facebook, WhatsApp, Twitter et Instagram.

D’après une lettre de l'Autorité de régulation des postes et des télécommunications (ARPTC) envoyée aux fournisseurs d'accès à internet, « cette instruction devra entrer en application à dater du 18 décembre 2016 à partir de 23h59’ ».

La même lettre précise que «dans la mesure où le blocage partiel des services suscités ne sera pas possible », il sera demandé aux fournisseurs « de bloquer tout accès intégral » à ces réseaux sociaux.

Inquiétudes de l’UNPC

L'Union nationale de la presse du Congo (UNPC) indique être inquiète après la décision de l’ARPTC.

Son président, Kasonga Tshilunde, estime que cette mesure restreint davantage la liberté d’expression.

«Nous avons accueilli cette décision avec beaucoup d’inquiétudes parce que nous sentons que c’est une restriction de la liberté d’expression et de la presse », déplore-t-il.

Il regrette que cette mesure empêche aux nombreux journalistes de travailler sur internet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner