Beni: les forces de l’ordre accusés d’empêcher l'accès au bureau du RCD-KML

Le RCD-KML accuse les forces de l’ordre d’empêcher, depuis près de deux semaines, les accès dans leurs bureaux, à Beni (Nord-Kivu).

Le vice-président fédéral de ce parti de l’opposition, Vincent Mumberto, a fait cette accusation dans une lettre adressée, depuis quelques jours, au maire de la ville de Beni.

Il dit ne pas comprendre la raison de déploiement des militaires et policiers devant le bureau de son parti, à Beni:

«Aujourd’hui le 31 décembre. Ça fait 13 jours depuis que les militaires et policiers campent devant notre bureau 24 heures sur 24. Parfois, quatre Jeeps sont stationnées là-bas et nous interdisent tout accès dans nos bureaux. Voilà la situation que nous dénonçons parce qu’elle nous préjudicie énormément. Les réunions du Rassemblement se tiennent chez nous».

Vincent Mumberto a dénoncé ce qu’il qualifie de musèlement de l’opposition.

«Quelle est la loi qui nous interdit cela. Je crois qu’on risque même d’interdire le fonctionnement de tous les partis politiques si c’est comme ça que ça va évoluer»,a-t-il poursuivi.

Le vice-président fédéral du RCD KML a par ailleurs regretté que le maire de la ville de Beni ait fait fi à leur requête sur cette situation.

Radio Okapi a tenté en vain de joindre le maire de la ville de Beni.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner