Accord politique du centre interdiocésain : « crédible et porteur d’espoir », selon Félix Tshisekedi

L’accord politique signé samedi 31 décembre au centre interdiocésain est un accord « crédible, réaliste et porteur d’espoir d’un monde meilleur pour la RDC », a affirmé Félix Tshisekedi, chef de la délégation du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement.

Dans une déclaration faite à Radio Okapi, Félix Tshisekedi invite le peuple congolais à « accompagner et surveiller » cet accord politique intitulé « Compromis politique global et inclusif du Centre Interdiocésain ».

« Nous demandons au peuple congolais d’accompagner et de surveiller les acteurs et d’exiger le respect strict de cet accord », a-t-il interpellé.

Un accord politique a été signé le 31 décembre entre les signataires de l’accord du 18 octobre 2016 et ceux de l’opposition qui n’y ont pas participé. Ce compromis prévoit notamment l’organisation de l’élection présidentielle, des législatives nationales et provinciales d’ici « fin 2017 ».

« Je voudrais rendre un vibrant hommage aux évêques, à la CENCO particulièrement, parce qu’ils ont réussi un exploit considérable. [Ils ont organisé] un dialogue avec moins de 50 personnes. Un hommage appuyé à la communauté internationale parce qu’elle n’a pas cessé d’être à nos côtés à tout instant, du début jusqu’à maintenant », a reconnu Félix Tshisekedi.

Satisfaction de Lambert Mende

Pour sa part, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, se dit heureux de la signature de cet accord.

« Nous sommes heureux de l’aboutissement heureux de ces discussions entre signataires et non signataires de l’accord du 18 octobre », a affirmé Lambert Mende.

Il se dit aussi satisfait que les Congolais parviennent à résoudre leurs problèmes sans l’intervention des étrangers.

« Ce que je retiens est que quand les Congolais se retrouvent ensemble, ils parviennent à résoudre leurs problèmes. Ils n’ont pas toujours besoin de l’implication des étrangers. Il faut que les Congolais apprennent à retrouver confiance en eux-mêmes », a déclaré Lambert Mende.

Il regrette cependant l’absence de certains membres de l’opposition signataires de l’accord du 18 octobre et une partie de l’opposition non signataire.

« Il y a donc un sérieux problème « d’inclusivité ». Nous espérons que les mêmes causes ne vont pas produire les mêmes effets », a indiqué Lambert Mende.​

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner