RDC: 140 morts dans les violences dans les provinces du Kasaï

Selon OCHA, 140 personnes sont mortes dans les violences enregistrées dans les provinces du Kasaï, Kasaï-Central et Kasaï-Oriental (au centre de la RDC) depuis le mois d’août 2016.

«Des dizaines de milliers de civils innocents vivant dans les provinces du Kasaï, Kasaï-Central et Kasaï-Oriental sont affectés par une spirale de violence depuis août 2016, née de tensions entre les autorités congolaises et la milice d’un chef local connu sous le nom de Kamwina Nsapu, dans le territoire de Dibaya, au Kasaï-Central», indique un communiqué du coordonnateur humanitaire, Mamadou Diallo.

Les hommes du chef milicien Kamwina Nsapu se sont affrontés avec les forces de l’ordre au mois d’août dernier, faisant de nombreuses victimes. Kamwina Nsapu a également perdu la vie au cours de ces combats.

Selon OCHA, ces violences du mois d'août avaient entraîné la mort de plus de 100 personnes parmi les civils, les hommes de la milice et les forces de sécurité de l'Etat. Des dégâts matériels ont également été enregistrés.

Cette agence du système de l'ONU indique que des dizaines de mineurs auraient été enrôlés dans les rangs de la milice.

Le communiqué d’OCHA fait état de nouvelles violences qui ont éclaté en septembre dernier, opposant la milice et les forces de sécurité de l'Etat, entraînant la mort de près de 40 personnes à Kananga (Kasaï-Central).

En décembre dernier, une mission conjointe dirigée par OCHA a déterminé que quelque 150 000 personnes sont affectées par la violence.

Pour l’agence humanitaire, « il y a un besoin urgent de financement pour venir en aide aux populations affectées puisqu’à ce jour, seulement 15 000 personnes ont reçu une aide directe en espèces grâce aux activités appuyées par UNICEF».

Mamadou Diallo juge «très préoccupant de constater que les besoins humanitaires augmentent de façon si dramatique dans les provinces du Kasaï».

Il estime qu’il est impératif qu'une attention soutenue soit accordée à ceux qui sont touchés par les crises humanitaires quel que soit l’endroit où elles se trouvent.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires