Les FARDC repoussent une incursion des ex-M23 au Nord-Kivu

Les Forces armées de la RDC (FARDC) repoussent une nouvelle incursion des ex-rebelles M23 sur le sol congolais.

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende l’a affirmé, dimanche 15 janvier, à Radio Okapi :

«Dès qu’ils ont franchi la ligne frontalière au niveau d’Ishasha, ils ont été harponnés par les forces de défense et de sécurité. Certains [rebelles] ont déjà été arrêtés, d’autres continuent à résister, l’armée est en train de s’occuper d’eux comme il se doit».

Il a indiqué que l’ordre a été donné aux forces de l’ordre de ne leur [ex-rebelles M23] laisser aucune chance d’insécuriser les citoyens et les biens de la RDC.

A (re) Lire: L’ex-M23 se prépare à attaquer la RDC, alerte Julien Paluku

Sur le front diplomatique, Kinshasa dit attendre encore des explications de Kampala d’autant plus que ces ex-combattants étaient cantonnés dans un camp des réfugiés sur le sol ougandais.

«Diplomatiquement, nous sommes occupés à actionner les mécanismes de vérification de la CIRGL, parce que Makenga, Monsieur Mboneza qui commandent ces troupes étaient enregistrés comme réfugiés en Ouganda et nous posons la question à nos voisin ougandais comment il se fait qu’ils se trouvent en arme sur le territoire de la RDC», a expliqué Lambert Mende.

Les FARDC prêtes à tout

Face à cette menace qui guette la province du Nord-Kivu, à partir des localités de  Bunagana et Ishasha, le chargé de communication de la 34è Région militaire, Major Guillaume Djike Kaiko a assuré que l’armée congolaise est prête à barrer la route à tout celui qui tentera de semer la terreur en RDC.

«Les FARDC sont prêtes à parer à toute éventualité. Notre mission est de sauvegarder l’intégrité territoriale, de protéger notre population et tous ses biens. Nous sommes prêts à mettre en déroute tout aventurier qui oserait encore mettre en mal la quiétude de notre population», a souligné cet officier militaire.

Il a également appelé les habitants de cette partie du pays à garder leur calme et que l’armée assurera bien son rôle.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires