Gouvernement de transition: le CEPADHO juge infime le quota de la société civile

Le Centre d’études pour la promotion de la paix,  la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) juge insignifiant le quota (deux ministères) réservé à la société civile au gouvernement de transition, dans la composition est en diuscussion au Centre interdiocesain. Le président de cette structure, Omar Kavota, l’a dénoncé, vendredi 27 janvier, au cours d’une déclaration faite à Goma (Nord-Kivu).

Selon M. Kavota, le partage de postes au prochain gouvernement exprime la volonté expresse d’exclure le peuple  de la gestion de la chose publique et des élections, démocratiques libre et transparente.

«Les acteurs politiques se réservent à eux-seuls le pouvoir, la gestion du pays. Ils réservent à la société civile une place de figuration. Nous estimons qu’il est inadmissible que les négociateurs et les facilitateurs aux travaux de la CENCO se réjouissent de ne réserver rien que deux postes à la société civile sur les 53 devant composer le prochain gouvernement de consensus national», s’est plaint Omar Kavota.

Le président du CEPADHO qualifie ce partage des postes de prise en otage de la République par la classe politique congolaise.

Il estime par ailleurs qu’avec l’exclusion de la société civile, le prochain gouvernement ne parviendra pas à organiser des élections et à assurer leur sécurisation.

A (re) Lire: Dialogue inclusif: toujours pas de compromis sur le prochain gouvernement

Les parties prenantes aux discussions sur la mise en œuvre de l’accord politique du 31 décembre se sont mises d’accord jeudi 26 janvier sur la composition du gouvernement de transition. Il comptera 53 membres, au lieu de 46 comme proposé il y a quelques jours.

Dans cette équipe gouvernementale, la Majorité présidentielle disposera de 18 ministres et 3 vice-ministres. La coalition Rassemblement de l’opposition va bénéficier de 13 ministres et 3 vice-ministres; alors que huit ministères et trois vice-ministères seront occupés par des membres de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016.

L’Opposition républicaine de Kengo wa Dondo disposera de 2 ministres et 1 vice-ministre et la société civile comptera deux membres dans le gouvernement de la transition.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)