Procès des présumés ADF: 3 prévenus condamnés à la peine de mort

La cour militaire de Beni a condamné mardi 31 janvier à la peine de mort trois personnes accusées d’avoir participé aux attaques perpétrées par des rebelles ADF dans les localités d’Erengeti, Mayi Moya, Mayangose, et Oicha au Nord-Kivu.

Parmi les trois condamnés figure l’iman de l'une des mosquées de Butembo. Les deux autres condamnés sont ses collaborateurs, précisent des sources proches du dossier.

La justice militaire les a reconnus coupables de participation à un mouvement armé insurrectionnel et terrorisme par meurtre dans le territoire de Beni.

Poursuivi également dans ce dossier, le responsable de l’ONG « Formule site » basée à Goma a été acquitté.

L’accusation n’a pas apporté de preuves matérielles étayant l’accusation de recrutement et de financement de la rébellion ADF pour laquelle il était jugé, a expliqué le juge lors du prononcé de verdict.

Le cas d’une dizaine d’autres prévenus poursuivis pour les mêmes faits sera traité au cours de l’audience de vendredi prochain.

Le procès de ces présumés ADF a débuté depuis août 2016. Environ 57 personnes sont poursuivies par la justice congolaise pour avoir participé aux massacres des civils qui ont endeuillé le territoire de Beni ces dernières années. ​
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner