Vive tension entre policiers et militants de l’UDPS à Limete

Une vive tension règne à Limete dans la ville de Kinshasa, à proximité du siège de l’UDPS et de la résidence de l’opposant Etienne Tshisekedi décédé mercredi 2 février en Belgique.

Mercredi dans la soirée, des échauffourées ont éclaté entre les policiers et les militants de l’UDPS. Les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les militants partis pleurer leur leader au siège du parti.

Ce jeudi dans la matinée, la tension était encore perceptible entre les deux groupes autour de la résidence du président de l’UDPS et du siège du part.

Des témoins font état de nouvelles échauffourées.

Certains militants interrogés affirment ne pas supporter la forte présence des éléments de la police.

«Je ne sais pas pourquoi il y a un grand déploiement de la police. Hier, il y avait des armes qui crépitaient à Limete. Ce n’est pas quand quelqu’un est mort qu’il faut continuer avec ces tracasseries», déplore un militant de l’UDPS.

On aperçoit des rameaux en signe de deuil presque dans le périmètre de la résidence de Tshisekedi et sur le boulevard Lumumba.

L’opposant historique est décédé mercredi 1er février à Bruxelles des suites d’une embolie pulmonaire.

Voici les réactions de quelques Kinois après l'annonce du décès d'Etienne Tshisekedi.

/sites/default/files/2017-02/020217-p-f-kinvoxpop-00_2_0.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner