RDC: les miliciens de Kamwina Nsapu saccagent le grand séminaire Malole

Les miliciens de Kamwina Nsapu ont procédé aux actes de vandalisme, samedi 18 février, au Grand séminaire Malole de Kananga (Kasaï-Central), a témoigné le recteur de cet établissement, abbé Richard Kitenge, à Radio Okapi.

Il a appelé les autorités congolaises à mettre fin aux violences causées par cette milice qui, depuis plusieurs  mois, tue des personnes et cause des dégâts matériels importants.

Les miliciens, qui avaient installé depuis quelques jours leur quartier sur le site du Grand séminaire Malole, se sont affrontés pendant environ une heure samedi matin avec les forces de l’ordre, qui ont réussi à les déloger.

Richard Kitenge rapporte qu’après le départ de ces dernières, les miliciens sont retournés sur le lieu pour se livrer au saccage:

«Ils ont cassé de manière systématique les portes de différentes chambres et ils ont détruit tout ce qui y avait dedans. Ils sont entrés dans les chambres des formateurs et ils ont brûlé leurs valises».

Dans cet extrait sonore, il appelle les décideurs politiques à s’engager mettre fin à cette spirale des violences:

/sites/default/files/2017-02/01._19022017-p-f-kanangatemoignageabbegrandseminaire-00_2.mp3

Depuis quelques mois, plusieurs villes et cités des provinces du Kasaï connaissent des accrochages entre les forces de l’ordre et des miliciens qui se réclament du chef Kamwina Nsapu, tué en août dernier dans une opération de police. Ce chef milicien était accusé d’avoir contesté l’autorité de l’Etat dans cette partie du pays.

Sur leur passage, les miliciens de Kamwina Nsapu s’attaquent aux édifices et symboles du pouvoir. C’est pour la première fois qu’ils sont accusés de vandalisme contre les biens de l’église catholique.  

Campagne de sensibilisation

A la suite de ces nouveaux troubles, le vice-gouverneur du Kasaï-Central, Justin  Milonga, a entamé le même samedi après-midi une tournée de sensibilisation de la population de Kananga à la culture de la paix.

En compagnie des membres du conseil provincial de sécurité et quelques responsables de la MONUSCO, il s’est rendu respectivement dans la commune de Nganza et à Malole dans la commune de Kananga.

A (re) Lire: Kananga: affrontements entre miliciens de Kamwina Nsapu et forces de l’ordre

A Nganza Tikala, la délégation a constaté le démantèlement par les forces de l’ordre d’un foyer initiatique des miliciens, communément appelé «Tshioto».  Sur place, la délégation dit avoir  constaté aussi plusieurs autres insignes fétichistes.

En outre, la colline de Nganza est restée en grande partie déserte. La population, apeurée de l’imminente attaque annoncée par les anonymes,  est allée se réfugier ailleurs.

Après cette étape, Justin Milonga et son équipe se sont rendus au grand séminaire Malole, où il a conscientisé les religieuses et religieux traumatisés par les affrontements d’avant-midi.

D’après  les membres de la délégation, les miliciens seraient passés sur ce site à la recherche de certaines personnes citées parmi les étudiants. Mais, ceux-ci auraient déjà été libérés avant les affrontements. N’ayant trouvé personne, ils ont opéré des casses.

Pendant que la délégation se trouvait sur place, selon les mêmes sources, un autre groupe de miliciens a tenté d’attaquer le couvent de Malole mais a été repoussé par les forces de l’ordre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (62)
FARDC (46)
Beni (43)
Monusco (40)
Opposition (33)
ADF (30)
Vclub (27)
FCC (27)
Caf (23)
Léopards (20)
Mazembe (20)
Linafoot (20)