Insécurité: Ramazani Shadary plaide pour des solutions «politiques» plutôt que «policières»

Évoquant les incidents sécuritaires signalés ces derniers jours dans certains coins de la RDC notamment au Kasaï, à Kinshasa et au Kongo-Central, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary plaide pour des solutions politiques et communautaires plutôt que policières et judiciaires.

Il a notamment fait allusion aux violences occasionnées par des miliciens Kamuina Nsapu dans les provinces du Kasaï, les militants de Bundu dia Mayala au Kongo-Central, aux violences ethniques entre bantous et pygmées dans le Tanganyika ainsi qu’aux attaques contre les paroisses et édifices catholiques.

«Nous condamnons avec la dernière énergie tous ces actes barbares contraires aux principes démocratiques. Nous sommes pleinement conscient de la gravité de la situation et nous n’attendons pas nous faire distraire par la fausse compassion des tireurs de ficelle. Nous connaissons bel et bien tous les opérateurs politiques et autres qui s’activent à instrumentaliser les conflits communautaires. Ils auront à répondre de leurs forfaits le moment venu», a déclaré le ministre de l’Intérieur dimanche 19 février à Kinshasa.

M. Ramazani Shadary a tout de même indiqué que les solutions policières ou judiciaires peuvent intervenir en soutien.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner