Des bandits armés dévalisent le Centre Hospitalier Universitaire de Mbandaka

Des bandits armés ont dévalisé samedi 11 mars le Centre hospitalier universitaire,  ex-Clinique de Mbandaka et ont emporté des médicaments et  matériels cliniques.

 Selon Iyetsi, médecin directeur  de ce centre, un groupe d’hommes munis d’armes à feu, a fait irruption et cassé plusieurs bureaux, y compris la salle d’accouchement, le bloc opératoire et les chambres des malades.

Ces bandits ont aussi ravi des téléphones et l’argent aux infirmiers et aux malades internés, indique la même source qui n’avance pas une somme emportée.

Dans la même nuit, d’autres cas de vols à mains armées ont été rapportés à Mbandaka II, à Bokotola.

Un officier de la police anticriminelle joint par Radio Okapi a fait savoir que son unité a déjà détecté les différents réseaux des bandits et leurs sites dans la ville de Mbandaka. Mais seule la logistique fait défaut pour les neutraliser, notamment un véhicule 4X4 et du carburant, a-t-il déploré.

La population, face à cette résurgence du banditisme, commence à recourir à la justice populaire. La même nuit du samedi 11 mars, les habitants de Mbandaka III ont lynché un jeune homme présenté comme un « kuluna ». La police criminelle a enregistré, en une semaine, deux cas de justice populaire.

Le procureur de la république à Mbandaka, Laby Mboyo exhorte plutôt la population à collaborer avec les services compétents au lieu de se rendre justice.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner