Violences au Kasaï: l’Eglise catholique demande aux autorités de mettre fin aux atrocités

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), la nonciature apostolique et l’archevêque de Kananga se disent préoccupés par les violences qui déchirent les provinces du Kasaï où depuis plusieurs mois des miliciens Kamuina Nsapu affrontent les forces de l’ordre. Ils appellent les autorités congolaises, « garantes de la sécurité des populations et de leurs biens, de faire tout ce qui est de leur pouvoir pour mettre fin à ces atrocités ».

Dans un communiqué publié jeudi 30 mars, les prélats catholiques déplorent une « situation socio-sécuritaire et humanitaire » qui « empire et se généralise », évoquant la mort des policiers, des civils et de deux experts des Nations unies ainsi que leur interprète.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), la nonciature apostolique et l’archevêque de Kananga souhaitent la mise en place d’une enquête indépendante et objective pour identifier les auteurs des crimes.

Ils en appellent également à la communauté internationale « pour contribuer à la recherche d’une solution durable à cette tragédie ».

Solution pacifique

Pour sa part, le député Claudel Lubaya déplore l’utilisation de la force pour le règlement de ce conflit.

L’élu de Kananga recommande le dialogue pour faciliter le retour de la paix dans cette partie de la RDC.

«Il faut que le gouvernement analyse froidement la situation et renonce à la violence comme voie de règlement du problème», a-t-il indiqué vendredi à Radio Okapi.

Depuis le mois d’août dernier, les provinces du Kasaï sont le théâtre des affrontements entre les miliciens se réclamant de Kamuina Nsapu et les forces de l’ordre. Un conflit qui a coûté la vie à de nombreuses personnes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner