Kasaï: des familles disloquées suite aux présumés miliciens Kamuina Nsapu

Des familles sont disloquées dans la province du Kasaï. Des parents cherchent leurs enfants et ont du mal à les retrouver. Les moyens de substance manquent, à la suite de l’attaque des présumés miliciens Kamuina Nsapu, qui ont assiégé la cité de Luebo depuis vendredi 31 mars dernier.

Toute la population a fui. Dans le sauve-qui-peut, plusieurs parents sont séparés de leurs enfants. Et ils ignorent où ces derniers se trouvent.

«Je n’ai pas de nouvelles de ma famille. Ma femme est partie avec mes sept enfants dans une destination inconnue», raconte, désespéré, un habitant de Luebo.

La situation humanitaire est grave. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), 68 000 nouveaux déplacés ont été enregistrés, jusqu’au 31 mars.

Dans la débandade, civils et policiers, dont certains officiers de la Police nationale congolaise (PNC), ont fui l’attaque des miliciens. Ils sont séparés de leurs familles. Sans moyens de survie, ils sollicitent l’assistance des humanitaires.

«On ne sait pas comment vivre. J’étais informé de l’attaque de là où j’étais, de l’autre côté de la rive. Je n’ai pas eu le temps de rentrer chez moi. On a attaqué le lendemain matin. Je n’ai pas de nouvelles de ma famille», relate cet habitant de Luebo.

Les parents qui ont perdu les traces de leurs enfants craignent que ces enfants ne soient enrôlés de force dans la milice de Kamuina Nsapu.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner